Logistique urbaine

Drone ou vélo ?

Partager

Quand une invention qui date de 1817 surpasse le drone

La logistique urbaine, cet ensemble de petits trajets en agglomération, nécessaire à la desserte de l’activité économique et des particuliers, évoque régulièrement les drones comme outil de transport.
Or, ces effets d’annonce, qui durent depuis plusieurs années sans que personne n’ait jamais encore été livré de son colis Amazon par un drone souriant, vont certainement être remplacés petit à petit par les thuriféraires de la petite reine.

En effet, le vélo, à 2 ou 3 roues, simple ou cargo, à mollets ou à assistance électrique, se (re)fait sa place dans la logistique urbaine. On estime qu’aujourd’hui, plus de 2000 vélos participent aux livraisons de marchandises dans les centres urbains français (hors Deliveroo et UberEats, qui constituent une niche de marché, certes très connue, mais néanmoins peu impactante).

 

velo-triporteurLa logistique à vélo permet de se jouer des embouteillages, d’accéder dans les zones piétonnes et de stationner rapidement et près.
A contrario, ses zones d’opération sont réduites, sa capacité d’emport reste malgré tout limitée (poids et dimensions), et il est notoirement impacté par les intempéries. De plus, les infrastructures dédiées (pistes cyclables notamment) seraient rapidement saturées si le volume transporté à vélo venait à augmenter fortement.
L’avenir est donc certainement au panachage, en utilisant l’outil le plus adapté en fonction de la distance, des dimensions, de l’urgence et des paramètres extérieurs (comme la saturation des rues).

 

 

Mixer des utilitaires de toutes tailles, électriques et thermiques, et des vélos, c’est désormais l’expertise que doivent développer les nouveaux logisticiens urbains.

Nous le faisons, chaque jour depuis plus de 5 ans, chez Transeco !

mail